Pour la première fois, le champion sortant doit passer par la phase de qualification.

L’Ukraine, l’Angola, la Côte d’Ivoire, la République Tchèque, le Ghana, le Togo, Trinité et Tobago et la Serbie et Montenegro disputent leur première phase finale.

C’est la première fois depuis 1970 que le pays hôte joue le match d’ouverture. La victoire 4-2 de l’Allemagne face au Costa Rica constitue le record du nombre de but inscrits lors d’un match d’ouverture.

Avec 345 cartons jaunes et 28 cartons rouges, l’édition 2006 établit un nouveau record. Le quart de finale Portugal – Pays-Bas avec 16 cartons jaunes et 4 cartons rouges entre dans l’histoire.

Lors d’Australie – Croatie, le match échappe totalement à Graham Poll. Il avertit Josip Šimunić à trois reprises avant de l’exclure.

Marcus Allbäck inscrit le 2000e but de l’histoire en phase finale.

Leandro Cufré est le premier joueur à recevoir un carton rouge alors que le match est terminé.

Gianluigi Buffon égale le record du faible nombre de but concédé par un champion établi par Fabien Barthez en 1998. Il n’encaisse aucun but dans le jeu (les deux buts concédés étant sur coup-franc et sur penalty).

Pour la première fois, aucun hat-trick n’est inscrit.

Lors de la démonstration argentine face à la Serbie et Montenegro, Cambiasso inscrit l’un des plus beaux buts de l’histoire de l’épreuve.

Face au Ghana, Ronaldo inscrit son 15e but en Coupe du Monde. Il détrône Gerd Müller au sommet du classement des meilleurs buteurs de l’histoire de l’épreuve.

La Suisse retrouve un huitième de finale mondial après 52 ans d’absence à ce niveau. Malheureusement, elle rentre dans l’histoire en devenant la première nation à ne pas inscrire le moindre de ses tirs au but.

Le Brésil établit un nouveau record : celui du nombre de victoires successives en phase finale : 11 matchs. Sa première défaite, face à la France, est synonyme d’élimination. C’est la troisième fois que la France élimine le Brésil.

L’Argentine perd pour la première fois lors d’une séance de tirs au but.

En quart de finale, le Portugal élimine l’Angleterre après un match âprement disputé au cours duquel Cristiano Ronaldo contribue à faire expulser Wayne Rooney son coéquipier en club.

La finale est la première qui n’inclut pas l’Allemagne ou le Brésil depuis 1978.

L’Italie remporte la deuxième finale de l’histoire à se jouer aux tirs au but. Elle avait perdu la première.

L’Italie décroche sa 4e couronne mondiale : elle devient la deuxième nation la plus titrée.