Choisi à la surprise générale, les USA se voient contraints de mettre en place un championnat national pour pouvoir organiser leur première Coupe du Monde. La MLS voit ainsi le jour.

147 pays prennent part aux qualifications, jamais autant n’ont été engagés jusqu’ici. L’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est disparaissent au profit de l’Allemagne. La Russie participe également à sa première phase finale avec ce nom. La Yougoslavie, suspendue de compétitions est de nouveau autorisée en 1994. Malheureusement trop tard pour jouer une qualification mondiale.

Pour la première fois depuis 1938, aucun pays du Royaume Uni participe à la phase finale.

Suite à l’exploit camerounais 4 ans plus tôt, une troisième place est allouée à l’Afrique. Elle est décrochée par le Nigéria qui se qualifie ainsi pour sa première phase finale.

L’édition 94 est la première avec la victoire à trois points. Elle est aussi celle qui bat tous les record d’affluence.

Dans le groupe B, le match Russie – Cameroun tourne à la démonstration russe. Au cours de la rencontre, Oleg Salenko entre dans l’histoire en inscrivant 5 buts. Record jamais égalé. Roger Milla, qui inscrit le seul but camerounais dans ce match devient le plus vieux buteur de l’histoire.

Gianluca Pagliuca est le premier gardien exclu.

Claudio Caniggia inscrit le 1500e but de l’histoire.

Dernière Coupe du Monde de Diego Maradona. Après un nouveau but splendide face à la Grèce, il est accusé de dopage à l’éphédrine après le match face au Nigeria et est de fait exclu de la compétition.

En s’imposant face à la Grèce, la Bulgarie remporte son premier match en phase finale en 5 participations et 17 matchs disputés. Elle sera l’une des surprises de l’édition 1994, terminant à la quatrième place.

Le groupe F donne lieu à un scénario unique : Mexique, Irlande, Italie et Norvège terminent la phase de groupe avec le même nombre de points et seront départagés par le nombre de buts inscrits. La Norvège et son unique but face au Mexique est éliminée.

Face à la Belgique, Saeed Al-Owairan inscrit un but « maradonesque » et qualifie l’Arabie Saoudite pour la première et unique fois de l’histoire pour les huitièmes de finale.

L’une des deux demi-finales oppose la Suède au Brésil : c’est la septième fois que ces deux pays s’affrontent en phase finale, record historique.

Pour la première fois, la finale se termine sans le moindre but inscrit. Elle est aussi la première à se décider aux tirs au but.

baggio