header14


 Le témoin :  Juan Cayasso (Costa Rica)

Juan Cayasso est né le 24 juin 1961 à Limón (Costa Rica).

Juan Cayasso

Juan Cayasso

Cayasso débute sa carrière professionnelle à Alajuelense avec lequel il remporte ses premiers titres avant de déclencher quelques remous en signant chez l’ennemi Saprissa. Quatre titres de champion plus tard, Cayasso, après avoir brillé en Italie, s’envole pour l’Europe. Il passe deux saisons à Stuttgart avec les Kickers avant de revenir au pays pour y terminer sa carrière en 2000 à l’âge de 38 ans. Le 18 mars 1998, il inscrit son 100e but en Primera Division costaricaine.

En sélection, Cayasso dispute les Jeux Olympiques de Los Angeles et connait son heure de gloire en Italie lorsqu’il marque face à l’Ecosse. A la fin de sa carrière, el Nene devient entraîneur, travaillant gratuitement pour le club de sa ville, Limonense.

Lire sa chronique


Ce qu’il faut retenir

Les danses de Roger Milla, les 0-0 qui s’accumulent, les disqualifications. .

Anecdotes


L’équipe de France

Fini les années fastes, la France doit gérer l’après génération Platini. La reconstruction est lente. Claude Bez fait nommer l’icone bleue sur le banc de touche mais la mayonnaise ne prend pas. Lors d’un déprimant France – Yougoslavie que les bleus traverseront tels des fantômes, la France dit adieu à l’Italie. les fantômes des années 60 planent sur les têtes bleues.


La finale

Pour la première fois de l’histoire, la finale est le remake de la précédente. Loin de la chaleur de l’Azteca, l’Allemagne veut prendre sa revanche sur l’Argentine de Diego.

La finale