header13


 Le témoin :  Preben Elkjær Larsen (Danemark)

Preben Elkjær Larsen est né le 11 septembre 1957 à Copenhague (Danemark).

Preben Elkjær Larsen  par Old School Panini

Preben Elkjær Larsen par Old School Panini

Formé à Frederiksberg BK, sa carrière débute en 1976 où il inscrit 7 buts en 15 matchs disputés avec Vanløse IF. Suffisant pour être repéré par les allemands de Köln, l’un des grands d’Europe. Mais la mayonnaise ne prend pas. Il quitte l’Allemagne pour rejoindre Lokeren. Il y passe 5 ans et inscrit 98 buts en 190 matchs de championnat. Il rejoint alors l’Hellas Vérone qu’il va métamorphoser. Dès sa première saison, « le Bison » est l’homme clé du seul titre majeur de Vérone, la Serie A, acquise devant la Juve de Platini. Après quatre saisons passées en Italie, le deuxième au classement du Ballon d’Or 1985, rentre au pays pour y terminer sa carrière.

En sélection, Elkjær-Larsen est l’un élément clé. Il inscrit un doublé pour ses débuts en sélection alors qu’il n’a que 19 ans et va passer 11 ans à la tête de l’attaque danoise. Demi-finaliste de l’Euro 84, il fait partie de l’équipe type du Mondial 86. Puissant et dynamique, Elkjær-Larsen reste l’un des plus grands buteurs de la sélection danoise.

Lire sa chronique


Ce qu’il faut retenir

Grève portugaise, surprise marocaine, les faits marquants de l’édition 86.

Anecdotes


L’équipe de France

france1986Depuis l’exceptionnelle demi-finale de Séville, l’équipe de France est devenue l’une des valeurs sûres sur l’échiquier mondial : championne d’Europe et Olympique en 1984, elle arrive en outsider au Mexique, emmenée par l’une des meilleurs joueurs du monde : Michel Platini. Elle ne décevra pas.

Son parcours.


La finale

Pour la troisème fois en quatre édition, l’Allemagne est de nouveau en finale. Après avoir gagné en 74 puis perdu en 82, elle affronte celle qui lui a succédé en 1978 : l’Argentine de Maradona.

La finale