Aucune équipe africaine ne prendra part aux qualifications après avoir décidé un boycott.

Pickles, le chien qui sauva la Coupe du Monde

Pickles, le chien qui sauva la Coupe du Monde

Quatre mois avant la Coupe du Monde, le trophée Jules Rimet est volé lors d’une exhibition à Westminster. Le voleur présumé réclamera une rançon de 15 000 £. Voleur présumé car on se rendra compte lors de son arrestation que ce n’était pas lui. Sept jours après le vol, le trophée est retrouvé emballé dans un papier journal par le chien Pickles dans un jardin londonien. Son maître recevra alors une récompense de 6000£ et Pickles sera invité lors du banquet. Le voleur ne sera jamais retrouvé.

Le marketing fait un pas de plus : quatre ans après l’apparition de la chanson officielle, l’Angleterre dévoile la première mascotte : un lion nommé World Cup Willie , héros de la chanson de 1966 (ce sera la seule fois dans l’histoire).

En disputant sa cinquième Coupe du Monde, le mexicain Antonio Carbajal entre dans l’histoire. Son record ne sera égalé qu’une seule fois.

La Coupe du Monde anglaise bat le record d’affluence moyenne. Il ne sera battu qu’en 1994.

Pour la première fois, la Coupe du Monde est diffusée sur les télévisions européennes et sur d’autres continents. Elle est la dernière à être diffusée en noir et blanc.

Pour la première fois, des contrôles anti-dopage sont réalisés.

Le match France – Uruguay est délocalisé à White City car Wembley était occupé par un meeting de courses de lévriers.

Le Brésil réalise sa pire performance de l’histoire en étant éliminé lors de la phase de groupe. Pelé ne terminera aucun de ses matchs. Cible de multiples coups, il se blesse face à la Bulgarie et manque le match face à la Hongrie. Il revient alors pour le dernier match face au Portugal où il sera également la victime de multiples violences de la part des défenseurs portugais. Il sortira encore sur blessure, laissant le Brésil se faire éliminer. Il déclarera alors ne plus vouloir participer à aucune Coupe du Monde.

Argentine – Angleterre aura laissé plusieurs traces dans l’histoire. Nommé « el robo del Siglo » par les argentins, le match, gagné par les anglais sur un but de Hurst (hors-jeu pour les argentins) aura surtout vu l’exclusion du capitaine argentin Antonio Rattin. Ce dernier refusera alors de sortir du terrain, provoquant l’interruption de la rencontre pendant 10 minutes. Ce match est à l’origine de l’invention des cartons. Le match est aussi entaché de multiples fautes et se terminera sur l’intervention du sélectionneur anglais interdisant à ses joueurs d’échanger leur maillot avec les « animaux » argentins. 20 ans plus tard, ce match sera encore dans les pensées.

Pak Seung-Zin est l’auteur du premier but inscrit par un pays asiatique en phase finale d’une Coupe du Monde. La Corée du Nord est le premier asiatique de l’histoire à participer à un quart de finale mondial (pour la première fois, une équipe ni européenne, ni sud-américaine dispute un quart de finale).

En terminant troisième, le Portugal réalise la meilleure performance pour un débutant depuis la victoire italienne en 1934.

Pour la première et dernière fois, la finale se déroule un samedi.

L’Angleterre est le premier champion du monde à ne pas avoir remporté son match d’ouverture. Elle reste aussi celui qui a la moyenne de buts inscrit la plus basse.

Le célèbre but fantôme de Wembley

Le célèbre but fantôme de Wembley

Le match Angleterre – Allemagne rentre dans l’histoire avec la controverse du but de Hurst. Nommé le but fantôme, il sera l’objet de multiples études pour déterminer si le ballon a franchi ou non la ligne. Afin d’ajouter à la controverse,  l’histoire veux qu’à la question « pourquoi avez-vous validé ce but ? », Tofik Bakhramov, l’arbitre assistant soviétique, aurait répondu : « Stalingrad ».

Tous les buts inscrits lors de l’épreuve sont disponibles au format gif. Ils sont à découvrir à cette adresse.