header5


 Le témoin :  Gyula Grosics (Hongrie)

Gyula Grosics est né le 4 février 1926 à Dorog (Hongrie).

GrosicsIl débute sa carrière au sein du club local, le Dorogi Bányász avant de rejoindre le Mateosz Budapest et de faire une saison à Teherfuvar. Il est alors ensuite sélectionné pour faire partie du grand Honvéd, club qui sert de base à la sélection hongroise, futur Onze d’Or ou Aranycsapat.

Il passera sept saisons à Honvéd, disputera la Coupe du Monde 1954 avant de connaître l’exil après la révolution hongroise et de revenir terminer sa carrière de joueur au Tatabánya Bányász qu’il entraînera ensuite une saison et de disputer les Coupes du Monde 1958 et 1962. Surnommé la Panthère Noire en raison de sa tenue entièrement noire, il révolutionne le poste de gardien de but, n’hésitant pas à sortir de sa surface pour jouer comme un libéro. En 2008, à l’age de 82 ans, il réalise son rêve d’enfant : porter les couleurs du Ferencváros lors d’un match amical face à Sheffield United.

Lire sa chronique


Ce qu’il faut retenir

Pour son retour dans une Europe qui tente encore de soigner les cicatrices de la guerre, la Coupe du Monde pose ses valises en Suisse. Et accueille son lot de nouveautés.

Anecdotes


L’équipe de France

fra54Après un stage de préparation rocambolesque, l’équipe de France se rate complètement en phase finale.

Son parcours


La finale

Massacrée en phase de groupe, l’Allemagne est loin de partir favorite à l’heure de retrouver l’ogre hongrois en balade depuis le début de la compétition.

La finale